Novembre encore.

Pour la première fois de ma vie j’enlève ma grosse couche de maquillage et je me trouve plus belle qu’avant de l’avoir sur ma face.

Je prends une gorgée de vodka et je manque de vomir.

Tu sais mon amour,

Nous aurions pu être grandioses

Pourquoi m’as-tu tant détruite pourquoi m’as-tu tant blessée
Je te le dis : grandioses.
J’ai faim de toi mais je m’imagine peut-être des confettis

Et continue mon bouleversement du monde
quand
je retrouve les poils de ton chat sur moi,
sur mon linge tout propre sur mon linge lavé

Un souvenir
Toi et moi dans ta voiture quand elle fonctionnait juste un peu mieux,
je t’ai dis que je voulais simplement me promener et parler
Et nous avons parlé, et nous nous somme promenés
J’avais un grand Redbull sans sucre comme à l’habitude,
tu avais quelque chose je ne sais pas;
« Je connais un groupe tu aimerais peut-être ça »
Et tu as mis du Cocoon tout le reste de la promenade
(deux ans après tu me criais dessus parce que nous devions faire un détour par chez moi, je ne peux même pas croire que nous nous soyons déjà promené dans ta voiture pour le plaisir, je ne peux pas le concevoir)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :