Tragédienne

Je bois mon café avec le vent qui sort du « scring » sur mes joues rondes et roses. Je suis fébrile, ou je m’invente une fébrilité, je ne sais plus.

La vie est tragique, et ça me prend à la gorge tous les jours de ma vie. La vie est tragique, parfois c’est seulement le roulement des choses qui me le fait réaliser. Les bourgeons poussent sur les branches des arbres nus.

Et je sais que tout recommence. Encore.

Comme toutes les mises au monde sont violentes,

parce que la roue tourne une page d’histoire, que ça fait mal.

Le monde est un roulement incessant.

L’amour est un roulement incessant. Peut-être qu’elle est là, la fébrilité que je m’invente. La nostalgie futuriste logée dans mon coeur depuis toujours. Depuis ma mise au monde violente (elles le sont toutes).

Depuis que j’ai vu trois fois le printemps,

depuis que maman a racheté un beagle après notre vieux labrador,

depuis qu’il y a eu Maxime, puis Francis, puis Fred, puis Marc puis,

depuis que je sais à quel point on aime à nouveau,

comme alors chaque chose m’apparaît futile

La vie est d’une beauté tragique,

quand j’ai mal à mon coeur en miettes à en détruire le monde entier de mes mains,

quand tu éjacules en extase loin en moi,

quand l’enfant maculé de sang prend son premier souffle,

quand il sourit parce qu’il ne connait rien du monde,

quand les arbres en fleurs laissent tomber leurs pétales sur sa tombe,

quand je pleure sur ce succès joyeux de la musique populaire,

et quand je te dis « je t’aime », pourtant terrifiée.

Ces mots sont beaux, tragiques et nécessaires.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :